A l'occasion de la tournée national du New Zeland Opera, Florence et moi avons découvert ce samedi soir l'opéra de Wellington. Notre première surprise est venue du nombre élevés d'enfants venant à l'opéra avec leur parents! Si Hansel et Gretel sont probablement une excellente occasion pour cela, nous en furent malgré tout étonné.IMG_4327.JPG

Vu que Florence avait obtenu les deux dernières places après plus de 20 minutes d'attente au téléphone vendredi matin, nous pensions avoir une mauvaise place, tout à gauche au premier rang. Il n'en fut rien, car nous avions ainsi un chouette coup d'oeil sur l'orchestre de 15 musiciens dans la fosse et une vue imparable sur toute la scène. Si nous avons passé un excellent moment, il n'en demeure pas moins que les habitués d'opéra en Suisse trouveraient cela très provincial vu le décor minimal et les concessions faites à la partie musicale (la pièce originale étant prévue pour 55 musiciens).

Le bâtiment de l'opéra en lui-même est également assez intéressant. Si l'idée d'avoir 3 niveaux est demeurée et que le style rappelle ce qui se fait en Europe, l'entretien est nettement plus déficient et on sent le poids des années dans tout l'opéra. Cela ajoute un certain charme désuet mais on se demande malgré tout combien de fois par année ces lieux sont utilisés. Certains autres aspects sont également marrants, tels que cette quête pour trouver un vestiaire où laisser nos vestes (chose qui n'existe pas) ou encore ce minuscule café-expresso associé à l'opéra où il est impossible de se croiser tellement c'est exigu.

Bref, une excellente soirée mais remplie de ces petites choses qui font la différences entre la Suisse et la Nouvelle-Zélande.